Dédicaces selon Nicolas Mitric

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dédicaces selon Nicolas Mitric

Message par Enutil le Mer 3 Sep - 12:55

J'ai piqué ça sur la page Facebook de Bulle d'encre.
Il s'agit de l'avis de Nicolas Mitric à propos de la rémunération des auteurs lors des séances de dédicaces.
Comme c'est une réflexion qui appelle au débat, je le mets ici pour ceux qui souhaitent en débattre.

Nicolas Mitric a écrit:
Comme je le disais dans mon précédent post, je vais arrêter les séances de dédicaces "classiques", après mûre réflexion et pour plusieurs raisons, toutes aussi valables les unes que les autres :

- Si au bout de 15 ans à visiter un maximum de villes et de régions en France et Belgique, et un nombre incalculable de séances, vous n'avez toujours pas de gribouillis de moi, je crois que c'est sans espoir et je ne peux plus rien pour vous

-Je n'évoquerai même pas ici en détail, les "trafics" de BD dédicacées qui ont parfois pourri certaines séances, des individus se faisant des ronds sur un travail réalisé gracieusement par les auteurs, sur leur temps LIBRE et leurs weekends !!
Personnellement j'ai résolu le problème en me cantonnant à reproduire un peu les mêmes bustes en dessin, au moins tout le monde repart avec quelque chose (tout le monde gagne le même "cadeau", comme dans l’École des Fans ) et il n'y a pas de spéculation possible sur des dédicaces à peu près semblables.
Le revers à cela, c'est que je ne prends PLUS AUCUN plaisir dans cette standardisation de mon dessin et que j'aimerais retourner vers des dédicaces plus intéressantes et plus poussées, autant pour les amateurs que pour moi !

- Et le motif PRINCIPAL, c'est la conjoncture actuelle dans la BD (comme un peu partout), comme vous avez pu le lire depuis des mois, ici ou sur d'autres murs de nombreux auteurs! Les cris d'alarme ont du vous faire comprendre que la situation ne permet PLUS de passer tous ces weekends loin de chez soi sans envisager une compensation financière pour les heures de dédicaces (au lieu de travailler dans le même temps sur ses planches et scenarii, qui permettent de faire bouillir la marmite), et qui croyez-le ou non (et même si on ne le montre pas toujours) sont parfois harassantes après la semaine de travail normal, et que l'on doit enchainer en rentrant !

Pour résumer mon point de vue, LES DÉDICACES, C'EST DU TRAVAIL (avec dans le meilleur des cas, de la rigolade et une bonne bouffe avant et après, mais du travail quand même), et, outre-Atlantique ils l'ont parfaitement compris depuis bien longtemps, les dédicaces étant payantes là-bas, pour ceux qui ne le sauraient pas encore !

Alors on va me dire : "oui, mais les américains ont la culture de l'argent"!
Non, juste les gars sont des PROS et à ce titre ils estiment depuis longtemps que c'est un sacré travail de venir en dédicace lors des conventions.
Et pour information, sachez qu'en France aussi, les auteurs et illustrateurs jeunesse (je ne parle pas de BD là) ont adopté un système dont le auteurs de BD et le SNAC devraient VIVEMENT s'inspirer à mon sens, on la nomme la "Charte"!

Et que préconise la Charte dans ses textes pour les journées de signatures tels que nous en avons tous fait des dizaines et des centaines de fois : "La rémunération conseillée pour les journées de signatures est calculée sur la moitié de celle des rencontres, soit 205 euros brut la journée et 124 euros brut la demi-journée."
http://la-charte.fr/le-metier/rencontres/article/la-remuneration-des-rencontres-et

Quelques rares festivals le font, j'ai pu m'en apercevoir à Creil il y a deux ans et pour la première fois en discuter avec des auteurs "jeunesse", qui semblaient TRÈS satisfaits du système (et je les comprends, tu m'étonnes) !

Alors j'avoue que je ne comprends pas bien POURQUOI CE N'EST PAS LA NORME dans TOUS les festivals?
Pourquoi deux poids, deux mesures?
D'où provient la rémunération des auteurs que le festival de Creil alloue aux auteurs?
Et même si j'ai eu la chance de rencontrer, tout au long de ces années, des organisateurs souvent très charmants (et à qui je pense l'avoir bien rendu) et très passionnés, devenus pour certains des proches, je pense aussi qu'il y a MAINTENANT, en 2014, à creuser et à se pencher sérieusement dans ce sens pour que chacun, et j'ai envie de dire PRINCIPALEMENT les premiers maillons de la chaine, sans qui ni albums de BD, ni festivals et lecteurs de BD n'existeraient, puisqu'il n'y aurait pas de BD sans auteurs, puissent y trouver leur contre-partie ÉQUITABLE !!

Frederic Vignaux avec qui je discutais ce weekend du sujet, m'évoquait des subsides de la SOFIA que les organisateurs de festival pourraient éventuellement demander (c'est à creuser), et il y a sûrement d'autres pistes...
Quitte à faire grincer quelques dents, pourquoi ne pas inviter moins d'auteurs par festival, mais rémunérer ceux qui seront invités avec la part du budget économisé (en prenant soin d'inviter AUTANT de jeunes auteurs qui auraient bien besoin de cette "aide" en ce moment, que des auteurs faisant venir du public de part leur notoriété).
Ou également, que les festivals appuient en même temps que les auteurs auprès des éditeurs et des libraires, afin que ces derniers puissent allouer une petite partie du budget com' de sa maison d'édition ou de sa librairie dans la rémunération des auteurs... Puisque ces rencontres avec notre public peuvent aussi rentrer dans cette perspective, n'est-ce pas !

Un MIX de tout cela pourrait CHANGER LA DONNE pour bon nombre d'auteurs dont j'ai lu la détresse tout au long de l'année... 200 ou 400 € par weekend, même 2-3 fois par an, je peux vous garantir que ça, ce serait agir de manière concrète pour les auteurs (et je parle de manière générale au niveau de la profession, car à titre personnel je m'en sors correctement pour l'instant, merci).

À mon sens, mais cela n'engage que moi, les dédicaces devraient se décliner sous 3 formes :
1- Des séances de dédicaces "basiques" (semblables à celles actuelles), mais rémunérés par les festivals via les axes de collectes de fonds que je viens de citer (et dont le coût ne serait en AUCUN cas impacté sur les lecteurs venant aux séances et qui eux ont déjà investi dans l'album).
2- Des commandes de dédicaces personnalisées sur les albums et rémunérées directement à l'auteur qui en fixerait seul le prix pour des amateurs et collectionneurs de dédicaces poussées (je connais des auteurs qui pratiquent déjà cela depuis longtemps).
3- L'équivalent des "commissions" dans le monde du comics, c'est à dire des commandes de dessins sur feuilles. C'est la version "luxe" de la dédicace avec une tarification en conséquence, pour un public bien spécifique et très averti !

Voilà mon point de vue, vous pouvez le partager autour de vous... Forcément il appel soit un débat... Ou des ovations nourries, c'est au choix

Pour ma part, à partir de 2015, je vais envisager différemment "l'exercice" dédicace, en tout cas de façon plus PROS, c'est certain!

Et si je ne devais plus en refaire de manière "classique", donc ne plus vous revoir, alors je remercie et claque la bise à tous ceux que j'ai croisé (organisateurs, festivaliers, auteurs... ) et avec qui j'ai passé de mémorables moments ou des instants simples de partage autour de la BD et de la vie en général... Vous vous reconnaîtrez
.
avatar
Enutil

Messages : 271
Date d'inscription : 28/06/2014
Age : 33
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur http://enutil.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédicaces selon Nicolas Mitric

Message par Enutil le Mer 3 Sep - 13:04

Pour ma part, en tant que célébrité de la BD totalement inconnue, je ne pense pas être invité à des séances de dédicaces si rémunération il y a. Donc ça handicape d'avantage pour le partage, les rencontres et la publicité que l'on peut occasionnellement se faire.
Les festivals risquent de s'appuyer sur des valeurs sûres de la BD.
Du coup, je pense que ce serait un frein pour la découverte et que le fameux "deux poids, deux mesures" reste nécessaire.
avatar
Enutil

Messages : 271
Date d'inscription : 28/06/2014
Age : 33
Localisation : Rouen

Voir le profil de l'utilisateur http://enutil.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédicaces selon Nicolas Mitric

Message par Da le Mar 30 Sep - 18:56

Effectivement, il y a matière à débat.
Je rejoins Enutil sur la crainte que les petits bras (dont je fais partie) soit laissé sur le carreau. bon, dans mon cas, de toute façon, même en payant les organisateurs de ma poche, je sais pas si on m'inviterait en dédicaces... :^)
Mais il est vrai que c'est du travail et que la réflexion de Nicolas Mitric mérite qu'on s'y penche.
Après tout, cela fait partie du multiple travail d'auteur pour lequel on n'est pas payé et qu'on considère comme normal de réaliser.
Ben moi, j'ai tendance à dire qu'il faut que ça cesse.
Mais quelle méthode adopter pour satisfaire tout le monde ? Avoir un choix d'artistes en dédicaces, qui puissent toucher un peu d'argent, sans que cela ne crée une sélection naturelle, sur le thème "ben quitte à payer, autant inviter un grand nom de la BD !" ?
Je cogite et propose une idée (non aboutie car j'y ai pas réfléchi longtemps)
imaginons un monde utopique où on payerait un auteur un certain montant pour son travail de création et un % en plus pour son travail de "communication" ? Le % étant lié au salaire, ca coûterait moins cher de faire venir de petits auteurs que de grands auteurs.
Et puis, le % serait variable, mais permettrait à de toutes petites maisons d'édition de ne pas se mettre sur la paille pour faire venir l'auteur de leur sortie annuelle.
Merci Enutil d'avoir transmis ce sujet.
Voilà le fruit (rapidement germé) de ma réflexion.
Qui en pense quoi ?
Quelles propositions faites-vous ?

avatar
Da

Messages : 147
Date d'inscription : 16/07/2014
Age : 44
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://zeda.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédicaces selon Nicolas Mitric

Message par Invité le Mar 30 Sep - 20:09

imaginons un monde utopique où on payerait un auteur un certain montant pour son travail de création

Ta base de réflexion est mauvaise . Tu ne peux pas partir de ce postulat sachant déjà qu'il est complètement faux.

Il faudrait partir de la situation actuelle et de la réformer/changer.

Je n'ai pas d'idée à l'instant... mais je pense que je réfléchirai dans ce sens et non du tiens qui n'a rien de concret dans le réel

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédicaces selon Nicolas Mitric

Message par Da le Mar 30 Sep - 22:41

Ben... T'as des problèmes de clavier ? :^)
avatar
Da

Messages : 147
Date d'inscription : 16/07/2014
Age : 44
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://zeda.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédicaces selon Nicolas Mitric

Message par Invité le Mer 1 Oct - 7:33

Pardon ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédicaces selon Nicolas Mitric

Message par Da le Mer 1 Oct - 9:59

Je disais cela car dans la précipitation, y a plusieurs coquilles dans ton texte. comme il me semble que d'habitude, tu es assez précis, ça m'avait étonné à la lecture. :^)
Rien de bien grave en somme.

Sinon, il me paraît réaliste, moi, mon postulat. Je vois pas bien ce que tu lui trouves d'irréel.
avatar
Da

Messages : 147
Date d'inscription : 16/07/2014
Age : 44
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://zeda.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédicaces selon Nicolas Mitric

Message par Invité le Mer 1 Oct - 10:54

Non mais c'est un fait, les auteurs ne sont pas payés correctement pour leur travail ...

Il faut d'abord résoudre ce problème avant de partir sur la réflexion de la dédicace.

Avec ta réflexion il y a un effet pervers... Car si on part sur un % pour les dédicaces, les éditeurs vont donc réduire la somme de départ et "jouer" avec ce système de dédicace.
Si tu dédicaces pas... on te paie pas... et comme la somme de départ ne sera pas suffisante pour vivre ( ce qui est déjà le cas... je le répète)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédicaces selon Nicolas Mitric

Message par Da le Mer 1 Oct - 11:26

Je pense qu'on s'est mal compris.
Je ne disais pas qu'aujourd'hui, un auteur est correctement payé pour son travail, je dis juste qu'il est payé.
Et comme tu le précises, souvent très mal.
Là-dessus, nous sommes d'accord.

Je comprends l'effet pervers que tu dénonces (à raison, d'ailleurs). Il faut donc réfléchir et creuser plus.
Je pense qu'il y a toujours un effet pervers. Et il faut les repérer, comme tu le fais. Mais il ne faut pas baisser les bras et dire c'est pas la bonne solution. Il faut creuser plus profond pour améliorer la solution ou la conjuguer avec une autre, peut-être, avant de la jeter.

Tu as raison de dire qu'il faut aussi régler le problème du salaire des auteurs.
Le prix des planches qui baissent, le système de forfait, sont des mesures qui nuisent au fait de recevoir un salaire décent.
C'est un des points contre les quels il faut lutter.
Instaurer un tarif syndical ? Peut-être existe-t-il déjà quelque chose en ce sens. Je ne sais pas.
Sinon, sur quoi le construire et le baser ?
Des questions qui appellent réflexion et échange mais pour lesquels on peut trouver des solutions.
Peut-être aussi que le problème réside ailleurs.
En tout cas, je pense aussi que demander rémunération pour tous les "à côtés" qui sont du travail et qui sont perçus comme étant quelque chose à faire gratuitement doivent être changés aussi. Et que ce n'est pas que secondaire.
En tout cas, merci de tes éclaircissements sur ton message initial.
avatar
Da

Messages : 147
Date d'inscription : 16/07/2014
Age : 44
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://zeda.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédicaces selon Nicolas Mitric

Message par Invité le Mer 1 Oct - 11:39

Da a écrit:Je pense qu'on s'est mal compris.
Je ne disais pas qu'aujourd'hui, un auteur est correctement payé pour son travail, je dis juste qu'il est payé.
Et comme tu le précises, souvent très mal.
Là-dessus, nous sommes d'accord.

ah la vache ... fais gaffe également à la ponctuation ! Very Happy
J'ai cru que tu me disais que je précisais les choses souvent très mal... XD


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédicaces selon Nicolas Mitric

Message par Da le Mar 21 Oct - 13:14

Autant pour moi ! :^))
Je ferais gaffe.
avatar
Da

Messages : 147
Date d'inscription : 16/07/2014
Age : 44
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://zeda.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédicaces selon Nicolas Mitric

Message par Invité le Mar 21 Oct - 13:19

"au temps pour moi ... "

huhuhuhu... meuh non je cherche pas la merde.... meuuuuh non !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédicaces selon Nicolas Mitric

Message par Da le Mar 21 Oct - 13:26

Oh l'autre, y a même pas match, les grammairiens et autres linguistes débattent toujours de l'utilisation de Au temps pour moi et Autant pour moi.
Donc c'est un peu libre, donc y a pas de faute. hé hé !
En plus c'était dans le sens autantdérision euh.. autodérision ! :^)
avatar
Da

Messages : 147
Date d'inscription : 16/07/2014
Age : 44
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://zeda.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédicaces selon Nicolas Mitric

Message par Invité le Mar 21 Oct - 13:38

historiquement " au temps pour moi" est le bon.
Les erreurs d'utilisation et de grammaire ont fait accepté le 2ieme...

et ouiiii...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédicaces selon Nicolas Mitric

Message par Da le Mar 21 Oct - 16:02

"Au temps" serait effectivement le plus ancien et le plus courant, c'est vrai. Mais des linguistes ont trouvé des traces écrites datant du 16ème siècle de la version "autant". Donc l'ancienneté... Quoiqu'il faudrait voir à quand remonte l'autre.
Ce doit être pour cela que le débat fait encore rage chez les grammairiens et férus de syntaxe.
Comme quoi, ces grammairiens ont quand même des occupations bien étranges. Mais c'est vrai que se pencher sur l'origine des expressions et leur sens premier peut se révéler fort passionnant.
Mince, si ça continue, on va nous déplacer ce post dans la rubrique "correction" ! :^))
Tout ça en partant de dédicaces.
avatar
Da

Messages : 147
Date d'inscription : 16/07/2014
Age : 44
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://zeda.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédicaces selon Nicolas Mitric

Message par [MC] le Mar 21 Oct - 18:45

Moi j'écris "Ô taon pour moi", comme ça je court-circuite le système ! Muhahahahaha
avatar
[MC]
Admin

Messages : 467
Date d'inscription : 28/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://mc-bd.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédicaces selon Nicolas Mitric

Message par Da le Mar 21 Oct - 18:51

Bien vu, mais bon, le taon, ça vole pas haut. :^)
Mais en disant OTAN pour moi, on risque de politiser la discussion... :^)
avatar
Da

Messages : 147
Date d'inscription : 16/07/2014
Age : 44
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://zeda.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dédicaces selon Nicolas Mitric

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum